Menu
Retour aux références
Ghent - Belgique

L'Agneau Mystique

Le musée et la collection

L’Agneau Mystique (ou “Adoration de l’Agneau Mystique”), achevé en 1432, est un très grand et complexe polyptyque flamand précoce du XVe siècle situé dans la cathédrale Saint-Bavon, attribué aux frères Hubert et Jan van Eyck. Il est un chef-d’oeuvre mondialement reconnu et l’une des oeuvres les plus influentes au monde. La restauration du retable de Gand a débuté en octobre 2012. La restauration a été exécutée par l’Institut royal du patrimoine artistique IRPA) au coeur du Musée des Beaux-Arts (MSK). Une fois la restauration terminée, le retable est retourné à la cathédrale Saint-Bavon.

La mission

La vitrine de l’Agneau Mystique a été conçue comme une chambre climatique robuste pour le polyptyque. La vitrine, haute de 6 m et d’un volume de 100 m3, est installée dans la chapelle du Saint-Sacrement. Cette chapelle, la plus grande et la plus orientale du déambulatoire de la cathédrale Saint-Bavon de Gand, fait partie de la visite du nouveau centre d’accueil.


Dans la vitrine, le retable est posé sur un autel. Il est suspendu à une structure de support en acier, qui est commandée pneumatiquement pour permettre le mouvement des panneaux latéraux sans que le sacristain n’entre dans la vitrine. Chaque matin et chaque soir, les volets s’ouvrent et se ferment lentement, un moment magique que les médiévaux avaient rarement l’occasion de vivre. De grandes portes anti-effraction permettent d’évacuer facilement les panneaux en bois en cas d’urgence.

Le projet : défis et résultat

La conception a été un long processus multidisciplinaire pour trouver le bon équilibre entre le confort des visiteurs, les exigences climatiques, les aspects patrimoniaux, le contexte religieux et les conditions préalables des concepteurs et des constructeurs de la vitrine. Le Conseil Flamand des chefs-d’œuvre, veillant aux bonnes conditions de conservation, a formulé les conditions préalables aux conditions climatiques strictes pour la conservation.


La cathédrale n’est pas chauffée et la température peut descendre à 2 °C en hiver. Une lumière solaire intense pénètre dans la chapelle du Saint-Sacrement par les magnifiques vitraux colorés. C’est un véritable défi de répondre aux exigences climatiques du Conseil supérieur dans ces conditions non muséales. La lumière vive qui pénètre par les vitraux peut être masquée par des rideaux, de sorte que les visiteurs puissent apprécier tous les détails de l’œuvre d’art dans des conditions idéales.
La résistance des couleurs du vitrage anti-effraction garantit une perception fidèle des couleurs.

Ce sont également ces vitrages chauffants qui amènent la vitrine à la température souhaitée. La grande fidélité des couleurs de l’éclairage contribue à l’expérience impressionnante du chef-d’oeuvre dans le contexte religieux de la cathédrale. Un système innovant d’amortissement passif de la température et de l’humidité a été installé dans la vitrine, qui atténue également les fluctuations climatiques en cas de défaillance du système climatique actif.

Projet

L'Agneau Mystique

Solutions

Prestations sur mesure

Pays

Belgique

Année

2022

Type de musée

Cathedral

Architecte

Bressers Architecten

Mission

1 vitrine climatisée sur-mesures

Plus d'infos

Photos : © Cedric Verhelst


Découvrez plus

Projets similaires

© 2022 Museum Showcases - Meyvaert